fabriquer son savon
Fabriquer son savon, c’est la garantie de se laver avec un savon naturel. La plupart des gens commencent à s’orienter vers une vie plus saine en commençant par la nourriture. Ensuite on se penche sur les cosmétiques comme le savon en décidant de chercher des produits sains et respectueux de l’environnement.

Pour les débutants, faire son propre savon maison  c’est comme faire un gâteau. si vous suivez bien la recette, vous pourrez faire un savon. Au départ, la fabrication de savon, vous semblera compliquer en revanche plus vous pratiquerez, plus vous réaliserez vos savons maison facilement.

Pour commencer, il est préférable de partir d’une recette de savon maison simple pour apprendre de façon ludique et développer vos compétences ensuite vous pourrez partir sur des fabrications plus sophistiquées.

Le but du site est de rassembler au même endroit toutes les informations nécessaires pour faire son savon maison. Vous découvrirez les fondamentaux sur comment et pourquoi, les choses à ne pas faire et comment résoudre les problèmes si vous en rencontrez.

L’intérêt de fabriquer son savon naturel, c’est de pouvoir réaliser des recettes de savon maison avec des ingrédients naturels. Le site évoque uniquement à le procédé de saponification à froid pour faire son savon maison.

Saponification à froid

La méthode de saponification à froid signifie qu’aucune cuisson de la pâte à savon est nécessaire.  Vous avez besoin de chaleur uniquement pour liquéfier les beurres végétaux solides. Par exemple vous avez besoin de rendre liquide l’huile de coco, le beurre de Karité ou le beurre de cacao qui sont solides à température ambiante.

Il s’agit d’une technique de fabrication artisanale qu’on appelle saponification à froid par contraste avec les autres méthode qui sont en saponification à chaud. Elle est utilisée par la savonnerie artisanale. L’idéal est d’avoir les huiles à température de 40°C lorsque vous les mélangez entre elles. Il faut ensuite mélanger les huiles avec la soude, on recommande vivement un mixeur plongeur pour cette étape pour faciliter et aider à arriver facilement à la trace. Dès que la pâte à savon est arrivé à la trace, elle est versée dans un moule à savon pour finir le process.

Le procédé de saponification est plébiscité car il permet d’obtenir un magnifique savon artisanal lisse et soyeux. Il est aussi plus facile de faire des marbrages et autre dessins à l’intérieur du savon. Contrairement à la saponification à chaud, la saponification à froid permet d’ajouter des huiles essentielles ou fragrances à la trace et à basse température.

Pour avoir un savon surgras, il est nécessaire de cibler un taux de surgraissage entre 8% et 10%. Il ne faut pas que le savon soit trop surgraissé au risque d’être trop mou.

Rassemblez les ingrédients et les ustensiles

C’est logique et plein de bon sens mais la première chose à réaliser, c’est de rassembler tout son matériel saponification à froid (balance de précision, spatule, bol, mixeur plongeur, thermomètre et équipement de protection lorsque vous manipulez la soude caustique) et tous les ingrédients nécessaires pour faire votre savon maison.

equipement savon maison

Mesurez tous les ingrédients

Un des premiers apprentissages à acquérir pour fabriquer son savon solide, c’est l’exactitude de la mesure des ingrédients. On vous recommande vivement une balance de précision car la mesure des ingrédients et de la soude s’effectue au gramme près.

Dans un premier temps mesurez le poids des matières grasses, les huiles et les beurres végétaux pour savon et Ajoutez les beurres végétaux dans un grand bol en acier pour les rendre homogène en les faisant fondre.

Versez toutes vos huiles dans la même récipient et laissez refroidir le mélange des huiles à température ambiante.

Préparez la lessive de soude

Mesurez la soude caustique dans un récipient en verre en mettant votre équipement de protection (masque de protection et lunette et gant de protection).

Versez la soude caustique dans l’eau  en remuant lentement jusqu’à sa complète dilution environ 3 minutes. Le mélange produit des vapeurs et commence à chauffer jusqu’à 90°C.

Si vous n’avez pas de masque de protection, on vous invite à vous en procurer un pour éviter de respirer les vapeurs toxiques. La technique de retenir sa respiration lorsque vous versez la soude dans l’eau n’est pas indiquée. Les vapeurs peuvent se produire pendant plusieurs minutes.

Placez le thermomètre dans le récipient pour surveiller.

Égalisez les températures de la soude et des huiles

Laissez le mélange d’huiles et la préparation de soude refroidir, il faut que les 2 mélanges soient à la même température pour commencer à fabriquer votre savon saponifié à froid.

Parfois vous aurez besoin de refroidir les huiles ou la soude ou bien l’inverse de remonter la température afin d’obtenir une température identique.

Mixez les huiles et la lessive de soude jusqu’à la trace

Quand les températures sont identiques entre les huiles et la soude, versez lentement la préparation de soude dans le récipient d’huile tout en remuant avec un fouet ou une cuillère.

Attention aux éclaboussures d’où l’intérêt de conserver vos lunettes et gants de protection.

Mettez le mixeur-plongeant dans le récipient avec la tête complètement immergée pour éviter de faire des bulles d’air dans votre pâte à savon.

Mélangez jusqu’à l’obtention de la trace. Vous serez que la pâte est prête lorsqu’elle commence à durcir. Lorsque vous relevez le mixeur de l’extrémité s’écoule un filet sur la surface de la pâte, c’est la « trace » ! Il y a plusieurs types de trace :

  • Trace fine
  • Trace moyenne
  • Trace épaisse

Soyez vigilent car certains savons durcissent très vite.

Ajoutez des additifs

La plupart des colorants, huiles essentielles, fragrances et autres additifs sont ajoutés au savon au moment de la trace. La poudre de colorant est généralement ajouté en mettant une partie de la pâte à savon dans un bol séparé et mélangé avec un fouet pour éviter les grumeaux. Certains additifs peuvent accélérer la trace, il faut être réactif avant que la pâte ne s’épaississe. Il faut se référer à la recette pour le mélange directement dans la pâte ou dans un récipient à part.

Versez la pâte à savon dans un moule

Versez la pâte dans un moule à savon tapissé de papier sulfurisé. Utilisez une spatule en silicone  pour racler le fond du récipient. Si vous souhaitez ajouter des colorants sur le haut du savon, c’est à ce moment précis. Ensuite recouvrez la surface avec un film alimentaire pour éviter la formation de « cendre de soude« . En isolant le savon, on évite à la chaleur de s’éparpiller pendant la phase de « gel ». C’est le moment où le savon produit sa propre chaleur et devient mou en partant du centre vers les bords.

La phase de nettoyage des ustensiles n’est pas la plus agréable mais elle est indispensable. Gardez vos gants pendant la vaisselle du matériel utilisé pendant la fabrication du savon maison. Les résidus de matières grasses qui ne sont pas transformés en savon contiennent encore de la soude caustique. Nettoyez tout après avoir versé la pâte dans le moule à savon.

Découpez le savon

Après 24 h, vérifiez l’état d’avancement du processus de saponification. Si vos doigts laissent des traces à la surface, laissez 12 heures supplémentaires. Le savon à froid a convenablement durci, il est temps de le découper avec un grand couteau pour faire de beaux pains de savon qui finiront dans votre salle de bain dans 3 à 4 semaines.

Laissez curer le savon dans un endroit bien ventilé à température ambiante pour qu’il puisse continuer de sécher. Dès qu’ils sont secs, vous pouvez les stocker dans une boite fermée en bois ou en carton pour qu’ils puissent continuer de respirer.